Conseils pour l’achat d’un téléobjectif

M’étant jusqu’à présent cantonné aux focales courtes et lumineuses, j’ai souhaité regarder un peu du côté des téléobjectifs pour élargir les possibilités de mon matériel.
Le moins qu’un puisse dire est que le choix de ce type d’objectif n’est pas une tâche aisée. Les différences de qualité et de prix sont telles que le choix est un vrai casse-tête.
Je me permets donc de vous proposer cette démarche que je ne prétends pas infaillible mais qui a en tout cas le mérite de mettre en exergue certains points importants.

 

Voici quelques questions que je me suis moi-même posé et qui je l’espère vous aiderons dans votre propre choix.

 

  • Quel est mon budget ?

Je souhaite très sincèrement que ce critère ne vous concerne pas mais vu les niveaux de prix pratiqués, j’aime à penser que je ne suis pas le seul à avoir ce type de considérations.
Avant d’investir réfléchissez bien à l’utilité que vous ferez d’un tel objectif. Sur les forums, on observe souvent des personnes ayant mal évalué leurs besoins revendre à perte leur objectif seulement quelques semaines après l’achat.
Dans cette gamme, le choix est assez large et les prix vont de raisonnables à exhorbitants. Mais ne vous y trompez pas, le prix est bien souvent un indicateur assez fiable de la performance d’un objectif.
La luminosité et la stabilisation sont les caractéristiques qui influent le plus sur le prix.

 

  • Quelle utilisation vais-je faire de mon matériel ?
- Vais-je faire de la photo animalière ?

En animalier, il n’y a pas de mystère. La focale a une énorme importance. N’envisagez par exemple pas de photographier les mésanges de votre jardin avec un focale 200 (vous serez très vite sur votre faim).
Choissisez de préférence des focales de 400 ou plus. Notez cependant qu’un objectif à focale un peu plus courte (300) mais très lumineux (f2.8, f3) pourra être facilement associé à un télé-convertisseur pour un précieux gain.
NB : Les télé-conversisseurs x1.4 font perdre 1 diaphragme d’exposition et les x2.0 en font perdre 2. Ne les montez donc pas sur des objectifs peu lumineux ou dites adieu à l’autofocus.
Le piqué peut également se trouver impacté par les TC x2.0.

 

- Vais-je faire de la photo de sport ?
Si oui, veillez à bien identifier les sports que vous comptez photographier. Je pense notamment à la photo de sport en salle pour laquelle un objectif lumineux s’imposera.

 

- Vais-je faire de la photo de concert ?
Là encore ne négligez pas l’ouverture de l’objectif car ce type de photo se fait sans flash et bien souvent dans des conditions d’éclairage compliquées.

 

- Ai-je besoin d’un objectif stabilisé ?
La stabilisation a un réel intérêt sur un téléobjectif. Elle permet d’abaisser la vitesse de prise de vue en compensant les légers mouvements du photographe (pas ceux du sujet photographié).
Notez que cette option est très souvent onéreuse et que si vous photographiez uniquement sur pied, l’intérêt est assez limité.
En revanche, si vos moyens vous le permettent n’hésitez pas car c’est un vrai plus pour les photos à main levée.

 

- Vais-je faire du portrait ?
L’intérêt d’une longue focale en portrait est de permettre de bien détacher le sujet de son arrière plan (miam le joli bokeh !) et également de laisser respirer le sujet en évitant de lui coller un objectif juste sous le nez.
Je vous recommande simplement une focale mini pas trop grande de façon en quand même pouvoir faire des photos avec un sujet proche lorsque les circonstances l’exigent (en intérieur notamment).
Comme pour la photo, pensez-bien que si vous faites de la photo en intérieur, il est souhaitable d’avoir une bonne ouverture plutot que d’utiliser le flash à tord et à travers (et parfois souvent à tord d’ailleurs).

 

  • Vais-je oser/pouvoir me servir de ce matériel ?

Je suis conscient que cette question va prêter à sourire mais ce genre d’objectif est très encombrant et souvent très lourd.
Même si vous souhaitez acheter sur internet, n’hésitez pas à aller essayer le dit objectif en magasin. Vous aurez alors une meilleure perception de ce que je veux dire.
De plus, pour peu que votre objectif soit en plus équipé d’un pare-soleil, il fera souvent passer les amateurs avertis que nous sommes pour des pros auprès des néofites.
Le contact sera alors plus difficile…

 

N’hésitez pas à commenter cet article si vous notez des questions qui pourraient permettre de préciser encore le choix.

Laisser un commentaire

Switch to our mobile site